Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

13 janv. 2008

Logique shadok




Dans les années Soixante-dix, Dani chantait Y a pas d'mal à s
'faire du bien.

J'aurais volontiers adopté ce refrain comme devise sous les armoiries des titres de noblesse que je n'ai pas.

Hélas, la vie nous dit quotidiennement le contraire.

On doit se forcer pour tout et tout le temps. Même pour se soigner.


Prenons par exemple les médicaments. Même si l'on passe sur leur goût qui s'échelonne d'étrange à épouvantable, le moment - souvent inadéquat - où il est recomandé de les ingérer, les innombrables effets secondaires qu'ils suscitent font douter de la santé (mentale) des médecins.

Moi qui lit les notices jusqu'au nom de l'imprimeur, j'ai souvent frémi, hésité, et même parfois été prise d'une irrépressible envie de déverser le contenu du sachet de la pharmacie directement dans la poubelle.

Il y a donc deux attitudes possibles :

- Ne jamais absorber le moindre milligramme de ces poisons dangereux (oui mais la maladie ne s'en ira pas par magie).

- Ne jamais lire les notices de médicaments ni écouter les avertissements des médecins et infirmières (présentés sur un ton anodin comme de petits inconvénients). Et se sentir prêt à vivre ce qui arrivera.

En effet, à quoi sert de savoir à l'avance que l'on va être saisi d'une diarrhée quand on ne sait ni quand ni où, ni l'intensité qu'aura la chose ? Et ainsi pour les éruptions cutanées, insomnies et autres haut-le-coeur.

Le mieux, si on fait un tant soit peu confiance à son toubib (ce qui en soit est déjà difficile), il vaut mieux y aller les yeux fermés.

Et se répéter la maxime apprise depuis notre plus tendre enfance lorsqu'on nous désinfectait un bobo à l'aide d'alcool :


Si ça fait mal c'est que ça fait du bien !




Message spécial d'encouragements pour Henri.
La chimio c'est pas un cadeau !

Henri on est avec toi !







1 commentaire:

Bête à part a dit…

Henri me fait savoir que ce n'est pas de la chimiothérapie mais qu'il est traité par radiothérapie.

C'est tout de même un traitement lourd qu'il faut suivre avec sérieux.

Donc, bon courage Henri... et continue à "sévir" sur la toile pour notre plus grande satisfaction.