Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

17 oct. 2008

On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui



« Peut-on rire de tout et avec tout le monde ? » demandait Pierre Desproges.

« La réponse est oui, mais tout dépend avec qui. » (Absolument d'accord !)


Démonstration dans la vidéo ci-dessous, extraite d'une audience du regretté Tribunal des flagrants délires sur France Inter.







Jean-Michel Royère, handicapé depuis 60 ans, n'est pas d'accord.

Il l'a fait savoir à la direction de France Inter et à Stéphane Guillon, qui avait consacré sa chronique du 9 septembre aux Jeux paralympiques. Sans égaler la verve de Pierre Desproges, Stéphane Guillon avait laborieusement élaboré quelques traits d'esprit à propos des Jeux comme par exemple : "inutile d'y aller en voiture, toutes les places de parking sont pour les handicapés" ou encore "à la natation synchronisée, les siamoises sont avantagées", etc.



Jean-Michel Royere a demandé des excuses publiques pour ce qu'il considère comme insultant. Excuses auxquelles se refusent la chaîne et le chroniqueur.

En revanche, la direction de France-Inter annonce la diffusion prochaine d'une "grande émission consacrée au handicap et aux personnes handicapées".

Si l'expression, pour le coup, me fait rire tant elle est significative d'un langage emprunté et pétri de la mauvaise conscience des valides, qui ignorent les handicapés depuis la nuit des temps (sauf scoop bien dégoulinant), je lève mon chapeau pour saluer Jean-Michel Royere qui a obtenu ce que tous les débats sur le sujet et toutes les actions des associations n'ont pu obtenir jusqu'ici : la visibilité médiatique des handicapés.


A quand les plateaux de télé accessibles et les producteurs "audacieux" qui oseront inviter des personnes qui dénotent, des non télégéniques ?


La suite à voir et à écouter, pour ceux "qui ont quelque chose entre les oreilles" et les yeux...





*******

Le Point : Rire et handicap, la polémique est close.

Coup de gueule, le blog de Jean-Michel Royere

Sommes-nous plus cons que les valides ?
sur le blog Handicap-Injustices


3 commentaires:

polly a dit…

j'adore ce texte plein de vent coquin.

Tinky a dit…

Chère Bab,

Je suis d'accord avec Desproges, mais l'humour noir est l'humour préféré des aveugles et des malvoyants... sujet que je connais bien, eu égard le fait que j'étais une vraie taupe à la naissance et que j'ai la rétine qui aurait tendance à la débine, outre que je suis borgne et donc n'ai aucun relief. Ce qui fait que j'embrasse régulièrement des poteaux que je n'ai pas vus si proches ou que je salue des gens que je ne connais pas, croyant les connaître et inversement ! C'est assez surréaliste, et ça donne à ma vie un perpétuel comique de situation.
J'estime qu'on peut rire de tout et que le politiquement correct est la chienlit de l'âme et l'habit de soirée de la plus vaste menterie de tous les temps !
L'homme n'aime pas ce qui ne rentre pas dans les casiers bien ordonnés de sa pensée étroite, et la société encore moins. D'où le rejet de ce qui est différent des standards, de la mode. Moi, les standards, je leur chie dessus, et la mode, je m'en tape aussi. Pour moi, un vêtement est beau s'il est aussi fonctionnel et confortable ! Mais j'aime avant tout pouvoir m'exprimer et penser librement, et les pires blagues sur les handicapés, ce sont les handicapés eux-mêmes qui les sortent et se les servent aussi joyeusement que Cyrano les tirades sur son nez !
Oui, on peut rire de tout, et tant mieux, et tant pis pour les fâcheux ! Ceux qui critquent tant les blagues de Guillon, que j'adore sont avant tout des handicapés de l'âme et du coeur pour ne pas comprendre le second degré. Car c'est ça que les gens ne savent plus apprécier et appréhender, le second degré, l'humour à froid, l'humour anglais, le nonsense, alors que ce sont les humours les plus fins et les plus savoureux à mon goût. Plaisir trop intellectuel, sans doute pour le vulgus pecum ! J'en ai marre de ce nivellement par le bas qui tire la société dans le gouffre ! Redonnez à l'éducation ses lettres de noblesse, que l'instituteur redevienne un notable respecté comme le professeur, que l'éducation redevienne une éducation VERITABLE et que les gens acquièrent réellement le savoir au lieu de se vider la tête devant la Starac ou d'autres âneries du même tonneau !
Voilà, l'humour, je le crois, est la dentelle de l'âme, sa parure. Et aucun handicap ne sera un obstacle à ce que j'en pare la mienne comme une mariée !
Allez, à bientôt, Bab ! Et oui, on peut rire de tout, et même, surtout, de ses propres conneries et faiblesses !

Bab a dit…

Rien à ajouter : bien sûr qu'on peut rire de tout ! Sans l'humour la vie serait une mer de larmes et je n'ai pas de bateau !