Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

13 mars 2008

Dieu reçoit à Peira-Cava




photo albarea.com



Un dicton argentin dit : "Dieu est partout, mais il reçoit à Buenos-Aires".


Je suppose qu'il signifie Dieu ne se préoccupe pas des petites gens, il faut être au bon endroit (les luxueuses antichambres de la capitale) pour espérer être entendu.


Pourtant, on pourrait l'interpéter d'une autre façon : Dieu a élu domicile dans certains endroits privilégiés. Lorsqu'on y séjourne, on se dit que, pour que ce soit si beau, pour qu'on y ressente autant de paix et d'admiration, c'est qu'Il doit exister, et que c'est là qu'il réside... On y ressent ce qu'on appelle la grâce.

Alors, je reprends le proverbe à mon compte pour le parodier. Et je vous dis moi, que
"Dieu est partout mais il reçoit à Béchar et à Peira-Cava".



photo www.djamila.be

3 commentaires:

Mme Yoyo a dit…

J'espère que tout va bien pour toi...
Je vais me renseigner où se trouve Peira-Cava, histoire de connaitre l'adresse d'un des Bureaux de Dieu, après celui de Buenos-Aires et de Béchar.
Je voulais aussi de proposer de découvrir un blog ici http://marenostrum.over-blog.net/
Marguerite-Jacqueline y écrit et dépose des photos d'une nostalgie telle que mon écran en tremble.
A bientôt

Bab a dit…

Merci de m'avoir fait connaître ce site. Mare Nostrum est, de plus, ce bien commun à tous ceux qui l'entourent, l'avoisinent, en vivent.

Une question me taraude : pouquoi te présenter sous un autre genre que le tien ? Je suis curieuse, et je m'étais interdit cette question jusqu'à maintenant. Tu n'est pas obligé d'y répondre, ou alors en privé à l'adresse bab_loup93@yahoo.fr
si cela te dit.

Monsieur Yoyo a dit…

Je peux y répondre ici sans problème aujourd'hui.
Au début, il y avait une raison professionelle, mes premiers lecteurs etaient de cette sphère et je voulais passer inaperçu. Aujourd'hui, cela n'a plus d'importance, c'est juste que c'est très difficile de rectifier ce genre de truc. J'écris en ce moment un article qui devrait annoncer ma supercherie. Mais je l'écris lentement, car je pèse tout mes mots et je ne veux pas que cela passe pour une tromperie. C'est ça mon problème actuel, j'ai trompé certaines personnes, et dès que je me sentais mal à l'aise, je l'ai écris, comme par le passé chez toi. Tu n'es donc pas la seule qui sache.
Ce qui est certain, c'est aucune idée malveillante, juste que au début de mon blog, c'était un défouloir, pendant une incapacité de travail, et mes collègues et mes patrons n'auraient certainement pas compris.
J'espère ne pas être trop brouillon dans mes explications, sache que mon incapacité de travail, ma maladie est une dépression, qui dure depuis un an maintenant. Voilà, je l'ai dit.
Quand je parle de mes pilules dans certains articles, c'est malheureusement la vérité.