Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

12 mai 2008

Régime




Hyperprotéiné, sans sucre, sans féculent, dissocié, macrobiotique, hyposodé, crudivore, et j'en oublie, tous sont des régimes-miracle. Tous promettent une perte de poids.





Mais un régime est avant tout un mode d'alimentation, destiné principalement à se nourrir au mieux pour vivre en forme (voire même en formes pour les trop maigres qui veulent prendre du poids). Ainsi les sportifs, ou les personnes atteintes d'une maladie comme le diabète, observent des régimes qui ne riment pas forcément avec descente de l'aiguille sur la balance.

Et il y a ceux dictés par les dogmes spirituels, le plus souvent sous forme d'interdits ou d'obligations : sans porc, sans alcool, avec prescription d'absorber certaines nourritures préparées d'une façon particulière, ou à des moments précis de la journée ou de l'année.


Certains de mes proches ont adopté une alimentation excluant totalement la chair animale et les produits laitiers. Ils veillent aussi à ne pas associer certains aliments pour éviter la fermentation de ces éléments entre eux à l'intérieur du corps. C'est un régime proche de la méthode Seignalet.





Si j'ai bien compris, le but n'est pas seulement le bien-être physique d'un corps plus léger dans sa masse et son fonctionnement. Cela favoriserait aussi la prévention des maladies et même la disparition de certains maux contre lesquels la médecine traditionnelle se montre quasi impuissante.

On peut observer des changements positifs : perte de masse spectaculaire, bonne humeur, dynamisme sans brusquerie ni agitation excessive.





Aucun ne se plaint d'un désir irrépressible de chocolat ou de viande grillée. Naturellement, il n'est pas facile de savoir si cette sérénité est due à une alimentation, surprenante mais peut-être plus équilibrée qu'il n'y paraît, ou à un entraînement spirituel qui prône l'ascèse du corps dans le but de faire émerger l'esprit.


J'observe avec intérêt cette expérience et mes amis à l'allure de plus en plus ascétique.

Faut-il donc devenir ascète pour être remis à neuf ?


Je suis maintenant rongée par un dilemme :

Passer mes prochaines vacances en épicurienne à Troyes avec andouilles et gratins de patates au fromage, ou venir à Sète pour une remise à neuf à coup d'aubergines, tomates et huile d'olive.

Une solution à la fainéante : je vais
jouer 3, 7 et 9 au tiercé. Si je gagne, je m'offre une cure de thalassothérapie.


************

Le régime du docteur Seignalet



1 commentaire:

Santounette a dit…

J'adore l'été c'est la saison des bonnes grosses salades faciles à préparer.
Le gratin de patates au fromage doit être bon, mais est-ce bien raisonnable?
Bises
Santounette