Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

3 mai 2008

Trésors de Paris

Si vous avez aimé cet article, lisez ausi :
Paris ancien


La Butte aux cailles (Paris 13è), photo Paris Insolite.




L'avenue des Champs-Elysées serait, dit-on, la plus belle avenue du monde. Réputation très surfaite à mon avis.

Paris est une belle ville, c'est indéniable. Mais en dehors des monuments et magnifiques immeubles moyennageux ou haussmanniens, elle comporte des dizaines d'endroits connus des seuls riverains, ou de quelques curieux qui aiment à se perdre pour découvrir.



Eglise orthodoxe St-Serge au fond d'une cour (Paris 19è),
photo © L'Internaute Magazine / Yan Callier


Le 18è arrondissement, où j'ai eu la chance d'habiter dès mon arrivée à Paris, est une mine de passages calmes à deux pas d'une avenue fréquentée, de minuscules jardins cachés derrière des portes cochères, et d'immeubles à double entrée débouchant dans des rues différentes.





Entrée d'une cité ouvrière (Paris 20è), photo blog Ma vie, mon oeuvre.



Détail de la mosaïque (Paris 20è), photo blog Ma vie, mon oeuvre.


Le contraste entre la fureur de la grande ville et ces ilôts de nature récalcitrante, de maisons cachées dans des cours d'immeubles et de placettes quasi villageoises, en augmente le charme.




Ruelle secrète sur les hauts de Passy (Paris 16è), photo Paris Insolite.


C'est à pied et à vélo qu'ils sont à découvrir. Je ne m'en suis pas privée pendant plusieurs années. Parfois, j'enfourchais très tôt ma bicyclette, pour avoir le temps de faire un détour, avant le travail, par une rue où j'avais aperçu de loin quelque verdure attirante ou un curieux pavage. Ces digressions m'ont très souvent offert des découvertes qui ont ensoleillé mes journées de bureau, et incitée à continuer de musarder dans la ville.



Le centre bouddhiste Kagyu Dzong dans le bois de Vincennes (Paris 12è)




Les amoureux de Paris ne manquent pas. Peut-être se sentent-ils comme moi : anarchiste sur la place de la Commune de Paris (sur la Butte aux Cailles) et mystique devant la petite église Saint-Serge (rue de Crimée), pour se rêver en crinoline ou chapeau claque dans l'un des magnifiques passages parisens construits au 19è siècle.



Eglise Notre-Dame du Travail (Paris 14è), photo Gérard Laurent.



Pour le plaisir des parisiens qui n'ont jamais dévié du chemin tracé, et des non parisiens qui n'ont pas eu l'occasion de visiter la capitale,



La Grande Mosquée (Paris 6è)

pour le plaisir de voir ou revoir des lieux préservés de la folie immobilière, voici quelques sites dont les images vont vous ravir.

J'espère que le mythe de la ville grise étouffante en prendra un coup après ça !


Le plus romantique :
Paris insolite

Le plus ferroviaire :
Paris inconnu

Le plus fou :
Paris pas pris

Le plus personnel :
Monique et Dany



3 commentaires:

saint-marc a dit…

Quand tu passes sur les quais de rive droite, juste après le pont de Bir-Hakeim, tu as une indication :
Musée du Vin, rue des Eaux.

;-)

Bab a dit…

Voilà le genre de photo que j'aimerais faire ! Et il y a plein Paris. Merci pour cette précision hautement cocasse que j'apprécie.
Tout comme les commentaires qui accompagnent les photos du canal de l'Ourcq en Francilie :)

saint-marc a dit…

c'est un panneau marron, d'indication piétonnière...
Aucune acrobatie pour le mettre dans la boîte ! ;-)