Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

16 nov. 2008

Transparence opaque




Découvrez Bill Deraime!







Lisses, hermétiques, ces immeubles sont pareils à un regard impénétrable qui renvoie pourtant la lumière, mais comme s'il la rejetait.






Les humains qui circulent à leurs pieds, ressemblent à des petites souris observables sans voir qui les observe.






A l'intérieur, d'autres petites souris empruntent des parcours préétablis, suivies à la trace par des puces électroniques intégrées dans leurs badges d'accès.






Paysage plat où l'extérieur n'est qu'une image au travers d'une vitre couleur bronze, impossible à ouvrir sur l'air libre.





Ces constructions sont à l'image des banques et compagnies d'assurance qu'elles abritent : opacité déguisée en transparence.






Et pourtant, c'est beau !
L'endroit porte le nom poétique de Val de Fontenay (Val d'euf pour les autochtones).






Certains immeubles, comme celui-ci, ont été conçus par le célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer.




*****************

Oscar Niemeyer sur Archiguide


Fontenay-sous-bois, Val de Marne

2 commentaires:

Tinky a dit…

Je connais cet endroit, et j'aime beaucoup ces architectures altières.

Je travaille sur le plateau de Fontenay, et quand je redescends vers le RER de Val de Fontenay, j'ai parfois l'heur de voir des images sublimes d'arcs-en-ciel, subite courbe multicolore sur ciel d'incendie au-dessus des façades minérales de ces immeubles dressés vers le ciel en un insolent et muet défi. C'est superbe, et il m'arrive de me mettre en retard pour rentrer, rien que pour le plaisir de les contempler, quand en été, le temps alourdi d'orage accentue chaque détail avec une cruelle précision et quand après l'averse, les prismes des immeubles font le pendant aux couleurs du prisme en arche lumineuse dans le ciel.
Allez, à +, Bab !

Bab a dit…

J'aime bien aussi cette poésie du "ciel malgré tout" qui se reflète dans toutes ces vitres.
J'ignore si de tels bâtiments dégageront, lotrsqu'ils seront en ruine, le même romantisme que les vieilles pierres des constructions d'antan.
Il est bon de se mettre en retard pour avoir pris le temps de regarder ce qui nous entoure. Je fais comme toi : parfois j'ai fait de sacrés détours juste pour aller voir ce qui se cachait derrière une façade ou un virage de rue.