Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

21 nov. 2008

Un murmure





De quel côté du mur

La frontière est plus sûre ?

Plus haut, plus épais,

Au fur et à mesure,

Symbole de la fracture

des intérêts et cultures.


Des hommes c'est la nature

D'écrire dans l'azur

Toute forme de dictature,

De verser aux sillons

des fleuves de sang impur,

De lancer sur la terre

Des bombes au carbure,

Au sulfure, au cyanure.


Qui tomberont à coup sûr,

Ecrasant les masures

Où reposent au berceau

Les fruits de leur futur,

Fabricant des martyrs,

L'explosif en ceinture.


Est-ce sérieux de penser

Que le béton armé

Fait une bonne armure ?



Mick-Sage, le 21 novembre 2008



4 commentaires:

Tinky a dit…

Comme le chantaient Robert Charlebois, Gilles Vignault et Félix Leclerc,
"Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de frontières,
Les soldats seront troubadours,
Mais nous nous serons morts, mon frère !"
C'est décourageant, mais la connerie a été commise il y a plus de cinquante ans à Yalta, en attribuant de façon arbitraire à des pauvres gens victimes d'un sort effroyable une terre déjà occupée, sans demander leur avis à ses habitants qui étaient à l'époque colons de l'Angleterre... Cette terre était citée dans trois Livres Saints source des trois grandes religions monothéistes, et si pour les uns c'était un retour aux sources de l'histoire et de leur peuple, sources dont ils avaient été coupés depuis des siècles, pour les autres, c'était une spoliation inadmissible. Depuis, rien n'a changé, et la connerie fait toujours loi. Comme un XI° commandement particulièrement blasphématoire :
"Tu peux tuer celui qui ne croit pas comme toi en toute impunité, de toutes les manières possibles et imaginables".
C'est horrible, mais c'est pourtant la triste réalité.
Auraient-ils demandé leur avis aux Palestiniens, je suis sûre qu'il n'y aurait jamais eu tous ces problèmes. Auraient-ils dit aux juifs :"Cette terre vous reçoit, mais vous devrez y vivre en bonne entente avec ceux qui l'habitent depuis des siècles", je suis sûre qu'il n'y aurait eu que paix, et joie, harmonie, aussi.
Tous ces pauvres gens du Moyen-Orient paient pour l'incurie des colonialistes qui n'ont pas su respecter les peuples et leurs désirs réels. Les conséquences en sont dramatiques et nous les payons toujours. Quelle pitié !
Shalom, et même Salaam, tiens !
Et dire que ça veut dire "Paix", et que ces deux langues sont proches ! Comme les peuples qui les parlent, d'ailleurs, ce qui rend tout ceci d'autant plus consternant et aberrant.
Amicalement, Tinky, qui a des amis des deux bords, amis tout aussi consternés qu'elle, et qui n'aspirent malgré tout qu'à la paix, eux aussi !

Bab a dit…

Je suis entièrement d'accord avec ton analyse ! C'est même exactement ce que j'expliquais à mon fils il y a quelques jours. Malheureusement, on ne peut refaire ce qui a eu lieu.

Dommage que, pour couronner le tout, la majorité du peuple concerné par cette dramatique conséquence de la connerie humaine soit en plus adepte de religions où la vengeance est considérée comme une vertu.

Jakline a dit…

Tant que l'homme aura besoin d'armures et de murs , l'Humanité sera souffrance.Est-il réaliste d'imaginer, qu'un jour il n'y aura plus ni les unes ni les autres ?

Bab a dit…

Hélas, je crains que non, ce ne serait pas réaliste. N'empêche que c'est d'une sauvagerie ces murs et les précautions belliqueuses qui les entourent.

Celui de Berlin a été démoli, et voici qu'on en érige un entre le Mexique et les E.U. et en Palestine.
Ce sont des murs de la honte.
Comme disait Newton, nous devrions construire plus de ponts pour relier les humains entre eux.