Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

13 nov. 2008

Graffiti



Sur une longue route de campagne, un long mur cloturant une propriété.

Sur ce mur, un graffiti que je n'oublierai jamais.




Savoir quitter la douceur - un peu confinée tout de même - de nos pantoufles, peut parfois apporter la fraîcheur du renouveau.

Vive les philosophes anonymes !

3 commentaires:

Teaki Dupont-Cochard a dit…

j'aime beaucoup ce tag!
Teaki
www.teaki.net

Bab a dit…

Ce genre de cri anonyme jeté au vent du monde m'a toujours ravie et parfois éclairé une journée sombre.

Et moi j'aime bien Teakiblog :)

oursonne libre a dit…

quel drole de mur, interessant je trouve
les philosophes anonymes ont de l'humour