Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

12 nov. 2008

Je vais lui botter les fesses !

D'après Le Modèle rouge (René Magritte, 1935)
Photo lucmonnin.net


Janvier

(Chez le bottier, pour un essayage)

- J'ai mal là !

Il déplace une couture, ça va mieux mais elle a une allure bizarre maintenant.

- J'espérais qu'on m'aurait proposé un modèle moins mastoc. Ce sont, en principe, des chaussures d'été. J'aimerais un peu plus de légèreté, de fantaisie.

- Vous comprenez, on ne peut pas faire ce qu'on veut. Tout dépend de votre pathologie. Et patati et patata.

Bon ! Je n'ai pas le choix : je ne peux plus marcher 10 mètres sans chaussures adaptées. Elles sont là, fabriquées sur mesure. La Sécu rembourse une paire par an, il faut faire avec.

Donc, je les porte. Pas plus de trois heures de suite.

Et j'ai mal...


Août

Il fait beau, j'ai envie de sortir plus souvent.

Mes chaussures sont moches, ne s'assortissent à aucun vêtement digne de ce nom, hormis un jean large. Pas question de porter le moindre tissu léger ni de craquer pour la jupe longue que j'ai repérée depuis des mois.

Et j'ai mal.


Octobre

(Retour chez le bottier)


- Voilà, ma chaussure droite s'est déformée là. Il y a comme un défaut et ça me fait toujours mal.



- Un défaut ? Mais non, c'est votre pied qui... Et patati et patata...
(Heu... Il n'est pas censé s'adapter aux pieds de ses clients ? C'est du sur mesure quand même.)

Il bricole la languette. Du coup, le laçage devient moins aisé.


- Au fait, on pourrait trouver un autre modèle pour la prochaine paire ? Disons avec une forme qui atténue la longueur de mes pieds. Et puis moins mastoc.


- ... ...

- Enfin, quelque chose d'un peu plus féminin, vous voyez ?

- Oui mais bon, si vous voulez qu'une chaussure paraisse plus fine, il faut allonger et faire pointu.
(Lui aussi il est handicapé, peut-être des oreilles. Ou peut-être que je parle Martien ? C'est sûrement ça.)


- Je n'ai pas parlé de la faire plus fine, j'ai dit atténuer visuellement l'aspect « grand pied ». C'est possible ça non ?

- Non mais, voilà, y a pas de mystère, on peut pas faire moins épais à cause des armatures pour votre cheville.

- Ah !

- Et puis pour faire plus fin, je vous le dis, il faut faire plus long et pointu, c'est ça la mode !

- Mais, vous avez peut-être des photos pour que je voie ce qui existe de différent.

- Oui j'en ai.

Il ne bouge pas le petit doigt pour me montrer quelque chose.


Résumons : Avec ma pathologie je ne ressemble plus à une femme, j'ai les pieds trop gros (du moins le gauche), avec ma pathologie j'ai les yeux qui se disent merde, avec ma pathologie j'ai pris 25 kilos et avec ma pathologie je ne peux même pas choisir des chaussures qui ne ressemblent pas à celles du cantonnier du village.


Vous dites ? Ne nous énervons pas ?


Novembre


(Chez le bottier avec mon compagnon et une prescription de renouvellement.)


- Pour cette paire, j'aimerais quelque chose de différent. Un modèle plus féminin.



- Oui alors, pour que vos chaussures paraissent moins grosses, il faut les allonger et les faire pointues. D'ailleurs c'est ça la mode ! (c'est une obsession ou quoi ?)
Celles de votre mari par exemple, elles sont longues et c'est élégant.

(C'est le troisième compliment qu'il lui fait... Ma parole il drague ! Et en plus, il veut que je mette les mêmes godasses genre football que mon mari ? )


- Comme je ne peux porter que des pantalons larges, c'est surtout sur la longueur qu'il faudrait agir.

(Je ne tiens pas en plus à ressembler à Bozo le clown !)


- Oui mais, bon, c'est difficile, si vous aviez les pieds moins gros...


- ... ... ?
(T'as vu les tiens ? Tu chausses au moins du 47 ! Et d'ailleurs, c'est pas 99,99% de ta clientèle les gens qui ont des pieds déformés ? Pa-tho-lo-gie ça s'appelle.)


- Qu'est-ce que vous voudriez comme modèle ?

- Des ballerines pour danser !

(Quand on se fout de ma gueule, j'en fais autant.)


- Au fait, il n'y a pas de femmes dans votre profession ? Disons quelqu'un qui comprenne ce que féminin veut dire.




2 commentaires:

Tinky a dit…

Chère Bab,

C'est vrai qu'en matière de chaussures orthopédiques, il y a vraiment des progrès à faire !
Les opticiens en ont fait pour les linettes, pourquoi n'arrive-t-on pas à faire des chaussures qui soient orthopédiques mais malgré tout esthétiques, et, surtout, qui n'aient pas l'air de chaussures de handicapés ? Des luniettes, on peut en avoir avec des montures façon star d'Hollywook, très bling-bling, si on veut, on peut les considérer comme une sorte de bijou, mais les chaussures orthopédiques... Essaie voir si des Doc Martens ne seraient finalement pas mieux que ces carcans horribles qu'on veut t'imposer. Il faut savoir que les Doc Martens, mêem si a priori ne sont pas féminines existent tout de même en plusieurs couleurs et ont une tige solide, qui tient bien les chevilles, et sont des chaussures qui s'adaptent à tous les styles de gens. Et au départ, elles sont conçues pour des facteurs, des gens qui marchent et des gens qui ont des soucis aux pieds. Ce sont des chaussures orthopédiques, à la base, mais avec un style particulier et sympa. Moi, ça m'a bien arrangée la vie, car j'ai les pieds plats, et je ne supporte aucune chaussure de ville dite féminine, et comme j'étais un peu punk, et que je le suis un peu encore, ça passe très bien !
Il y en a de toutes sortes, de toutes les couleurs, des très fantaisistes, et elles peuvent être gaies et jolies. Ma nièce en avait une paire vernies et noires du plus bel effet.
En espérant que tu pourras y caser tes appareillages dedans, ça devrait pouvoir le faire !
Bon courage, Bab !
Tinky, qui compatit de tout son coeur :-)

PS ; j'avais vu un jour à la télé un système de semelle en silicone qui permettait de porter des chaussures normales en dépit de pathologies diverses du pied. Renseigne-toi, ça vaut peut-être le coup !

Bab a dit…

Mais si ça existe ! Mais il y a des gens qui ne veulent pas entendre ce qu'on leur dit. Ou alors ils n'aiment les filles qui font des chichis :))
En fait, la fin de l'histoire c'est que je viens de trouver UNE podo-orthésiste (la vraie qualification du "bottier" de mon article) qui m'a montré des photos, elle ! Et des modèles réalisés pour d'autres et j'ai pu discuter. Ouf ! Je me sens toute légère rien que d'y penser.

Pour les lunettes, ça a été longtemps pareil. Hereusement que maintenant c'est devenu un accessoire de mode. Changemetn qui profite à ceux qui ne peuvent pas s'en passer.
Bonne soirée Tinky.