Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

24 janv. 2009

Jeu de mots, jeu rigolo




Babeth, qui publie le blog Babeth la rêveuse, a eu l'idée de détourner le dicton "araignée du matin, chagrin, araignée du soir, espoir". Allez voir ce qu'elle en a fait, c'est joli, surtout avec ses aquarelles en illustration.


En utilisant ce modèle, j'en ai un beaucoup plus "street style".



Flic du matin, fais pas le malin,
Flic a midi, t'as ton permis ?
Flic de nuitée, sors tes papiers.


Variante :

Flic du soir, ne sois pas noir.


Ah bon ? Faut pas dire "flic" ? Bah, j'dis pas du mal, juste je les mets dans un poème et ça leur plairait pas ? D'accord, pour vivre heureux, vivons caché. Zut, les moteurs de recherche m'auraient-ils débusquée à l'insu de mon plein gré ?


retour en haut de la page

5 commentaires:

Tinky a dit…

Chère Bab,

Au temps jadis, on appelait aussi les flics des hirondelles... Ca ne sera pas mal jugé si tu parles d'ornithologie...
Tinky, un peu subversive et doucement farvelue - mais ça, tu le savais déjà !!!-

Bab a dit…

Mais c'est vrai, je n'y pensais plus. Il y a matière à message codé. Rrrroohh ! Subversive as-tu dit ? :)))

Mauro Castro a dit…

Essa neve caindo no seu blog...aqui no Brasil está um calor de rachar o chão.
Há braços!!

Bab a dit…

Venha e refrecido com o (falso) neve no meu blog e estou aquecido pela leitura que as pessoas as suas camisas molhadas no Brasil. Se pudéssemos trocar o nosso clima de tempos a tempos, todos ficariam satisfeitos. ;-))

Anonyme a dit…

les hirondelles se sont levées tot ce matin, affamées de miettes et rebus socials,elles ont rasés les murs et vollent bas!dans leurs nids cadrillés,déjà 20sans- papiers et précaires gisent,elles font leur récolte ou c'est plus facile,ou le risque est moindre pour leurs abatis,ou les "pauvres" se rassemblent, sures de leur rasia!les hirondelles sont affamées de fric pour des caisses improbables et trouées,leurs nids fais de salive et d oprobes sont hauts perchés! hlm