Bonjour à vous qui passez par là. Merci de votre visite. Laissez-moi un petit commentaire, ça fait toujours plaisir.

5 nov. 2008

Trompe-l'oeil


Si vous avvez aimé ce message, lisez aussi :
Transparence opaque




Passée la Poterne des Peupliers, on quitte Paris pour Gentilly, banlieue sans grand charme, sauf une belle petite église noyée au milieu de bâtiments récents et d'aspect un peu froid.




Eglise de Gentilly Centre (photo Wikipedia)


Pourtant, à l'endroit qu'il est convenu d'appeler "centre ville", dont l'animation est comparable à celle des alentours du bar-tabac-épicerie-station-service d'un village de la France profonde...







... un étrange terrain vague apporte une touche de couleur décalée qui lui confère un charme certain.





Une jungle en trompe-l'oeil se mêle aux herbes sauvages qui surgissent dès qu'on chasse le béton.





Alors que je croyais perdre mon temps en m'étant perdue dans cette banlieue déprimante, j'ai passé un bon moment à regarder ce lieu décoré dans le but d'atténuer l'aspect désolé d'une plaie de la ville, ouverte par la démolition d'un immeuble.





J'ai eu envie de garder ces images en tête et les faire apprécier à d'autres.
J'y ai vu la volonté d'agrémenter des lieux en pleine mutation.


***********


Ville de Gentilly

Poterne des Peupliers

Trompe-l'oeil et fresques murales

2 commentaires:

saint-marc a dit…

l'art éphémère qui durera
ce qu'il durera
et la Bab l'a saisi pour
en faire profiter
les petits copains,
jusqu'aux plus lointains !!

Choucrane, Bab !

Bab a dit…

Merci à toi Saint-Marc pour tes photos (réussies, elles :D ) et tes infos sur les oiseaux.